Qu’est-ce que la phobie sociale ?

Avez-vous peur d’être jugé par les autres ou être embarrassé constamment ? Vous sentez-vous extrêmement craintif et incertain en présence d’autrui la plupart du temps ? Est-ce que ces inquiétudes rendent difficiles vos tâches quotidiennes, comme faire les courses ou parler aux gens au travail ou à l’école ?

Si c’est le cas, vous avez peut-être un trouble anxieux appelé phobie sociale, aussi connu comme trouble anxieux social.

La phobie sociale est une forte crainte d’être jugé par autrui et être embarrassé. Cette peur peut être si forte qu’elle nuit au travail, à l’école ou effectuer des tâches quotidiennes.

Tout le monde a déjà été anxieux ou embarrassé à un moment donné ou un autre. Par exemple, rencontrer des nouvelles personnes ou faire une présentation en public peut rendre n’importe qui nerveux. Les gens atteints de phobie sociale s’inquiètent au sujet de ces choses pendant des semaines avant qu’elles aient même lieu.

Les gens atteints de phobie sociale ont peur de faire des activités ordinaires devant les autres. Par exemple, ils peuvent avoir peur de signer un chèque devant un caissier à l’épicerie ou avoir peur de manger ou boire devant d’autres personnes ou utiliser des toilettes publiques. La plupart de ceux qui sont atteints de phobie sociale savent qu’ils ne devraient pas avoir peur à ce point, mais ne peuvent pas contrôler leur peur. Parfois, ils finissent par se tenir loin des endroits ou événements où ils pensent avoir à faire quelque chose qui les embarrassera. Pour certaines personnes, la phobie sociale est un problème seulement dans certaines situations, tandis que d’autres ont des symptômes dans presque toute situation sociale.

La phobie sociale commence habituellement en jeune âge. Un médecin peut voir qu’une personne a une phobie sociale si la personne présente les symptômes pendant au moins 6 mois. Sans traitement, la phobie sociale peut durer plusieurs années ou une vie entière.

Parler en public, quelqu’un ?

Selon une étude récente réalisée auprès de 2 500 personnes à Florence, en Italie, les peurs les plus courantes rapportées sont reliées à l’anxiété sociale : parler en public (90%), suivi par entrer dans une pièce devant les autres (63%) et rencontrer des étrangers (47%). Tiré de la même étude, 6,6% des gens rapportent des niveaux élevés d’anxiété sociale : résultat d’une détresse ou d’une situation nuisible au cours de leur vie. L’anxiété sociale était chronique, débutant vers l’âge de 15 ans et se développant jusqu’à ce que des symptômes complets apparaissent tard dans la vingtaine. Alors que les études montrent typiquement que l’anxiété sociale réagit bien au traitement, certains patients connaissent un problème plus persistant, peut-être plus enraciné, répondant moins bien au traitement.

Quels sont les signes et symptômes de la phobie sociale ?

Les gens atteints de phobie sociale ont tendance à :

  • Être très anxieux par le fait de parler à d’autres gens et éprouvent de la difficulté à leur parler, même s’ils souhaitaient pouvoir le faire ;
  • Se juger sévèrement en présence des autres et se sentir embarrassé ;
  • Avoir très peur de se faire juger par les autres ;
  • S’inquiéter pendant des jours ou semaines avant un événement où d’autres personnes seront présents ;
  • Se tenir loin d’endroits où il y a d’autres personnes ;
  • Avoir de la difficulté à se faire ou garder des amis ;
  • Rougir, transpirer ou trembler en présence d’autrui ;
  • Se sentir nauséeux ou avoir des maux d’estomac en présence de d’autres personnes.

Qu’est-ce qui cause la phobie sociale ?

La phobie sociale est parfois héréditaire, mais personne ne sait exactement pourquoi certaines personnes la développent tandis que d’autres ne l’ont pas. Des chercheurs ont trouvé que plusieurs parties du cerveau sont affectées par la peur et l’anxiété. En en apprenant plus sur la peur et l’anxiété dans le cerveau, les scientifiques pourraient être capables de créer de meilleurs traitements. Les chercheurs sont également à la recherche des situations où le stress et le facteur environnemental peuvent jouer un rôle.

Comment est-ce que ça se passe quand on est atteint de phobie sociale ?

« À l’école, j’avais toujours peur d’être désigné pour répondre, même si je connaissais les réponses. Lorsque j’ai eu un emploi, je détestais rencontrer mon patron. Je ne pouvais pas dîner avec mes collègues. Je craignais de me faire fixer ou juger et de me faire ridiculiser. Mon cœur battait fort et je transpirais lorsque je pensais aux réunions. Les sentiments devenaient pires à mesure que l’événement se rapprochait. Parfois, je ne pouvais pas dormir ou manger pendant des jours avant une réunion de travail.

Je prends des médicaments et je travaille de concert avec un thérapeute pour mieux composer avec mes peurs. J’ai eu à travailler fort, mais je me sens mieux. Je suis heureux d’avoir fait un premier appel à mon médecin. »

Description

  • La phobie sociale implique une « peur marquée et persistante de situations sociales ou de performances dans lesquelles il peut y avoir un embarras » ;
  • Les craintes peuvent être associées avec la plupart des situations sociales en en lien à la performance en public ou les interactions sociales, comme participer dans de petits groupes, rencontrer des étrangers, fréquenter quelqu’un ou faire des sports.

Source

Exemples de symptômes

  • « J’ai l’air nerveux et stupide »
  • « Les gens vont penser que je suis bizarre »
  • rougir
  • transpirer
  • bouche sèche
  • évitement de rassemblement sociaux, fêtes, réunions
  • évitement de parler en public

Nous sommes là pour vous aider.
Pour plus d’information sur nos services ou pour vous aider à décider quel psychologue de notre équipe choisir, n’hésitez pas à contacter notre coordinatrice clinique au 514 337-2473 poste 0 et il nous fera grand plaisir de discuter avec vous des services psychologiques que l’on peut vous offrir.

Pour en apprendre plus au sujet des traitements psychologiques de la phobie sociale, cliquez ici.